Comment faire un débardeur

Bonjour, que l’on soit débutante ou tricoteuse-crocheteuse confirmée. Comment faire un débardeur ? Le genre de question qui vient immédiatement quand nous trouvons quelques merveilleuses pelotes qui nous titillent. Même si nous n’en avons pas vraiment besoin, les neurones s’activent, le cœur bat un peu plus vite. Si vous êtes comme moi, la meilleure solution c’est de les acheter !

Comment faire un débardeur : d’abord, allons-nous le faire au tricot ou au crochet ? La toute première chose à faire est de faire un un échantillon. Car parfois nous prévoyons un modèle, mais une fois fini … bof, bof, bof. Le résultat n’est pas à la hauteur du « waouh » au premier regard. Que ce soit avec un crochet ou des aiguilles, j’ai par exemple, en stock un magnifique coton mercerisé qui attend depuis quelques années le bon modèle. Acheté pour une idée au crochet, un essai ne me convenait absolument pas !

Comment faire un débardeur : ensuite vient la forme, là le sujet est vaste. Mais nous allons rester sur des bases simple, efficaces et surtout faciles. Vous avez le choix de 2 rectangles que l’on assemble sur les côtés et les épaules. Avec ou sans encolure, par expérience, une petite encolure pour le devant, c’est toujours utile. Si nous restons dans la simplicité, vous faites une encolure droite. Très facile surtout pour les débutantes, car il n’y a que peu de calculs à faire. Si vous vous demandez quelle longueur pour les diminutions. question toute simple : vous divisez par 3. Un tiers pour l’épaule de droite, un tiers pour l’encolure et enfin un tiers pour l’épaule de gauche.

Ensuite libre à vous de diminuer l’ouverture de l’encolure ou de l’augmenter.

Comment faire un débardeur : la suite …

Si vous choisissez de faire des bretelles, vous aurez un peu plus de calcul. Vous séparez le travail en 2, pour ensuite diminuer régulièrement en commençant par les diminutions de l’aisselle. Une chose importante aussi à définir avant même de séparer votre travail, c’est la largeur de la bretelle. En effet vos diminutions seront calculées en fonction de la largeur choisie. Le nombre de mailles restantes ne sera pas le même si vous faites une bretelle de 1,5 cm que pour une bretelle qui fera 5 cm de large.

Pour l’ouverture des manches, il y a un point intéressant à retenir en priorité : la saison. En effet, s’il s’agit d’un modèle pour l’été n’hésitez pas à les faire un peu plus larges en ajoutant 3 à 5 cm d’ouverture. Pour l’hiver, faites juste pour le passage du bras, tout simplement pour éviter les courants d’airs.

Il reste un point important : le dessin. Je ne vais même pas essayer de répondre tant vous avez de possibilités, de combinaisons de points. Pour l’été, préférez les points ajourés sans oublier les granny. Pour l’hivers il y a une quantité de point à faire. Je vous renvoie sur ma chaîne Youtube , vous y trouverez beaucoup de tentations.

Si vous êtes débutantes, n’oubliez pas que le point de mousse vous offre beaucoup de beaux modèles. Une dernière tentation : pensez aux rayures.

Pour les couleurs, l’été c’est le blanc qui reflète le plus les vacances. Mais il y a toutes une gamme de coloris très gaie et pleine d’énergie. Pour l’hiver, préférez des couleurs chaudes.

Vous trouverez toutes les photos et les explications pour « Comment faire un débardeur » à imprimer sur ce lien.

Voilà quelques idées pour comment faire un débardeur sans vraiment de patron, mais le réussir avec plein d’idées. Vous trouverez sur le PDF des patrons types.

N’hésitez pas à visiter ma mercerie et vous abonner à la newsletter. Mercerie de la Grenouille

Vous pourrez aussi aimer :

un débardeur simple à faire au crochet

Bonne journée.

Une pensée pour nos enfants, et si on parlait des… Les tables de multiplication.

Crédit photo crochet laine Katia

Crédit photo tricot Drops

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :